top of page
Rechercher

S’affranchir de nos conditionnements

Dernière mise à jour : 9 juin 2022



Comment se sortir de nos vieux schémas de comportement qui nous empêchent de nous épanouir et de nous sentir bien tant dans nos relations avec les autres et nous-mêmes?


Il existe un vieux dicton qui dit de tourner sa langue 7 fois dans sa bouche avant de parler. Dans la majeure partie des cas, nos réponses sont automatiques. Action Réaction. On peut s’en vouloir d’avoir dit certaines choses, mais le mal est fait. Il est possible que cela s’enchaîne à répétition pendant la journée. Une pulsion incontrôlable comme un instinct animal. Certains n’y croiront pas, mais je vous le dis : il est possible de changer. Avec le temps, on se rend compte que nous avons des manières différentes de réagir aux événements de la vie. Comme le dit le bouddhisme tout est impermanent.


S’observer


Dans un premier temps, il faut s’observer. Cela signifie prendre du recul comme si l’on était une tierce partie regardant notre personne. Cela permet de se détacher de nos émotions et de notre mental. Nous ne sommes pas nos émotions, ni notre mental.



Il existe une technique qui s’appelle STOP dont les initiales forme l’acronyme suivant.



S de Step Back en faisant deux pas en arrière en mettant le film sur pause.

T de Think réfléchir observer quelle émotion est là, pourquoi je réagit comme cela

O comme option voir quels sont les options disponibles pour rémédier à mon problème

P comme Proceed procéder agir en fonction de mes options.


Bien sûr même si cela à l’air facile. Il faut de l’entraînement. Bien souvent quand on est dans une situation difficile de faire pause.



Autre technique pour s’observer, tenir un journal qui relate nos comportements après la journée. On a plus de recul quand on se pose. En yoga, on observe beaucoup que ce soit notre mental ou notre corps. Exemple: j’ai réagi difficilement à ça dans ma journée, etc. Vous verrez ainsi ce qui vous fait réagir au quart de tour.


Mais ce n’est pas tout! Effectivement, à ce stade vous savez ce qui vous met hors de vous, mais vous ne savez pas quoi en faire. Il m’est arrivé de rester bloqué à ce stade pendant une période. Comme un chat qui se mort la queue. On ne sort pas de cycle.


Remonter à l’origine de notre réaction


Nous sommes conditionnés par notre éducation, les événements qui nous arrivent. Il est plus facile de travailler sur ce qui nous pousse à réagir comme cela que de subir et se forcer la main. Il vaut mieux s’occuper d’un arbre malade à sa racine. Trouver l’origine de ses maux, car soigner les symptômes ne permet pas de trouver la maladie.


Persévérer


Parfois, certains comportements ont la vie durent. Cela demande un travail sur Soi. Au bout d’un certain temps, les choses deviendront de plus en plus simples et faciles. Peut-être que vous pouvez trouver votre propre technique pour gérer la situation, comme prendre le temps de faire des respirations lentes et profondes quand vous sentez que la réaction arrive.



Savoir se pardonner


Vous n’êtes pas parfait! Et alors? Personne ne l’est! Faites de votre mieux! Étape par étape. Il faut s’affranchir du résultat. Ce dernier ne nous appartient pas. Trouver aussi où mettre votre énergie dans les bonnes choses.




Je souhaiterais souligner une chose. Tout dépend de nous. Vous ne pouvez pas contrôler des évènements extérieurs ou ce que pensent les gens. J’aime cet adage tibétain qui dit « chercher le bonheur en dehors de nous, c’est comme attendre le soleil dans une grotte orientée au nord ». À vous d’expérimenter !


Et pour conclure, voici la rubrique Livres :


- On est foutu on pense trop par le Dr Serge Marquis qui nous donne des astuces pour se libérer de notre pensouillard.

- Et pour comprendre que l’on ne peut pas tout contrôler, aller faire un tour vers la morale stoïcienne avec le manuel d’Épictète.



M C.

1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

תגובות


bottom of page