top of page
Rechercher

La philosophie de Patanjali 4 Le pranayama

Cette semaine on va aborder continuer notre série sur les 8 membres du yoga de Patanjali. Si jamais vous n’avez pas lu les autres billets de la série je vous invite à le faire. Aujourd’hui, on va parler de la 4ème partie des 8 membres du yoga. Pranayama.


Qu’est-ce que signifie le mot pranayama ? Je vous rappelle peut-être que c’est du sanskrit. Et que les termes peuvent revêtir pleins de sens différents. Le mot prana peu vouloir dire Force vitale, énergie vitale ou encore respiration. Quant aux mots Ayama. Il peut s’agit d’expansion, extension, d’allongement ou encore de Régulariser, de contrôler, canaliser, entraîner ou encore déconnecter. Cela fait beaucoup de notions sur lesquels partir. Et comme vous pouvez le constater. Cela ne veut pas dire la même chose. Concrètement, dans un cours de yoga il s’agira d’exercices respiratoires qui vont venir agir sur le système nerveux soit en accélérant la respiration soit en la ralentissant. Je ne vous conseillerai que de pratiquer le pranayama avec des professionnels car oui c’est un art qui requiert un savoir-faire particulier.


Mais parlons d’abord d’une chose essentielle à votre vie et qui pourtant est invisible. La respiration. L’acte anodin que je viens de réaliser est probablement passé inaperçu. Je viens d’inspirer et d’expirer. J’ai approvisionné mon corps en oxygène pour ensuite expulser le dioxyde de carbone comme nous le faisons tout le temps sans jamais vraiment s’en rendre compte. L’être humain au repos respire entre 12 et 18 fois par minute, ce qui fait plus de 25 000 fois par jour pour un montant de 12 000 litres d’air, soit un total de 775 millions de respirations dans la vie. Ah ouais quand même. De plus, sans respiration on ne peut pas parler. Je suis sûre que l’on vous a d’ailleurs déjà dit de respirer profondément pour vous calmer et que vous avez parfois des difficultés. Vous pouvez vous sentir oppressé ou votre respiration est saccadée. De même quand vous monter en altitude. La respiration agit donc directement sur notre santé. On oxygène mieux le sang, on fait baisser la tension artérielle et on renforce nos défenses immunitaires et tout cela avec un simple geste du quotidien. Petit conseil du quotidien. Prenez de temps en temps quelques minutes pour respirer lentement, vous verrez les effets très rapidement sur votre bien-être.


Mais revenons-en au pranayama. Le pranayama est la base de la méditation. Apprendre à maîtriser son souffle permet de canaliser son mental et passer aux étapes suivantes vers la libération toujours pour que notre corps et notre mental ne soit plus un obstacle. Concrètement, il y a des étapes avant de pratiquer les techniques de pranayama. Ce sont des pratiques préparatoires. Je ne vous les évoquerai pas ici pour ne pas vous embrouiller. Il m’est arrivé d’ailleurs dans des épisodes précédents de vous expliquer certaines pratiques comme ujjayi la respiration avec la fleur dans la gorge, idéal pour se concentrer ou encore bhramari l’abeille pour vos insomnies. N’hésitez pas à réécouter ses épisodes pour vous aider.

M C.

2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page