top of page
Rechercher

Un câlin pour être heureux


Les câlins. Que ce soit envers un amoureux, un ami ou encore les enfants, ils ont des effets insoupçonnés.


Un câlin est un contact physique dont le principe et de s’enlacer dans les bras l’un de l’autre, celui-ci nous procure un sentiment de bien-être, mais alors pourquoi ?


En premier lieu, des études ont prouvées qu’un câlin nous génère de l’ocytocine, la fameuse hormone du bonheur. L’ocytocine est l’antistress par excellence, c’est aussi l’hormone de l’attachement maternelle ou encore celle qui est secrétée par notre corps lorsque celui-ci prend du plaisir.


Des études ont même prouvé que cette hormone était un remède à des troubles de l’anxiété.


Être dans les bras de quelqu’un nous apporte aussi un sentiment de confort et de sécurité, quoi de plus doux que de se blottir dans les bras d’un être qui nous est cher.

Des chercheurs de l’université Carnegie Mellon à Pittsburgh ont même démontré que cela booster notre système immunitaire en diminuant le taux de contamination aux petits virus d’hiver tel que le rhume, mais aussi la grippe.


C’est pour cela d’ailleurs, qu’a été créé la câlinothérapie, dont le but de faire le plein de câlin, vous pourrez même trouver des stages afin de découvrir ces bienfaits par la pratique.

Un câlin régulier va créer un lien d’attachement, et nous le faisons naturellement avec les personnes pour qui nous avons de l’affection comme avec nos animaux, que ce soit avec votre chien, chat ou même, pour ceux qui font de l’équitation, un cheval.


Un autre type de thérapie du câlin existe: le « tree hugging » dont le but est de câliner des arbres. Eh oui, cela parait encore bizarre de voir quelqu’un faire un câlin à un arbre. Pourtant les effets sont bien là. Cette pratique nous vient de la Sylvothérapie qui a pour but de diminuer la dépression ainsi que les tensions nerveuses et cela contribue même à une amélioration de l’attention et de la concentration.

Mais attention, cette pratique est à effectuer avec des personnes qui connaisse les risques associés, car vous n’êtes pas à l’abri d’être en contact avec une plante urticante. Nous reviendrons sur le sujet de la sylvothérapie dans un podcast qui lui sera dédié.



Vous vous souvenez peut-être, généralement lors de convention, des personnes se promenant avec des panneaux Free Hugs, dont la traduction en français est « câlin gratuit »? Je sais bien qu’avec le contexte sanitaire, nous sommes de plus en plus enclins à limiter nos rapports avec le monde qui nous entoure. D’une part, cela ne prouve pas que cela contamine plus. Et un jour, il faudra que nous trouvions la force de revivre normalement. En tout cas, je vous le souhaite.


Voici mon conseil : 5 câlins de 20 secondes par jours suffisent pour vous recharger de bonheur.

Cela fortifie votre relation avec la personne avec qui vous la pratiquer, que ce soit dans votre couple ou avec des personnes qui vont sont chers.


Au niveau de la rubrique livre:

- - Je vous propose tout naturellement de découvrir le livre de Céline Rivière sur la câlinothérapie : une introduction à la thérapie par les câlins.

- - Le petit livre des gros calins par Kathleen Keating dans lequel elle vous réapprendra à parler avec les mains. D’ailleurs, je finirai par la citer « Un gros calin vaut mieux qu’un long discours »


M C.


2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Commenti


bottom of page